Test PCR et antigénique rapide dans nos maisons médicales (COVID-19)

Comment réagir en cas de piqûre de méduse ?

...
  1. Habitat de la méduse
  2. Sortez de l’eau
  3. Rincez la plaie à l’eau de mer et retirez les tentacules
  4. A ne pas faire en cas de piqûre de méduse
  5. Faites appel aux urgences dans ces situations
  6. Soulager la douleur d’une piqûre de méduse
  7. Surveillez l’évolution de la plaie

L’été arrive, le soleil brille, le sable est chaud… et les vacances sont pour bientôt. Ça ne trompe pas, farnientes et baignades ne devraient plus tarder, mais gare où vous mettez les pieds car vous allez probablement croiser quelques copains qui partagent le même terrain de jeu que vous.

Zoom sur la méduse et comment appliquer les gestes de premiers secours si vous êtes piqués par l’une d’entre elles.

Symptômes de la piqûre de méduse

Les méduses nagent en surface au gré des courants et du vent. En été elles s’invitent sur nos plages et sont responsables de lésions provoquées par leurs tentacules.

Ces lésions sont très urticantes et ressemblent à des brûlures le plus souvent bénignes ; les complications de type anaphylactiques sont rares.

La douleur provoquée par le contact avec les tentacules de la méduse est vive et s’accompagne d’une sensation de brûlure d’intensité variable selon la sensibilité des individus, rapidement suivie par des démangeaisons.

Sortez de l’eau

La première chose à faire lorsque vous entrez en contact avec une méduse est de ne pas paniquer et de sortir de l’eau au plus vite si vous êtes en mer.

En effet la décharge de venin peut entrainer une perte de connaissance ou un état de panique qui ensuite peuvent mener le nageur à la noyade, il est donc nécessaire de rejoindre la plage le plus vite possible pour se mettre hors de danger.

Rincez la plaie à l’eau de mer et retirez les tentacules

background-comment-reagir-piqure-meduse

Sur place il convient de réagir avec les gestes recommandés par les sauveteurs, à savoir : bien rincer la zone douloureuse à l’eau de mer, surtout pas à l’eau douce puis extraire à l’aide d’un objet fin (lame de couteau ou pince à épiler) le reste des tentacules.

Vous pouvez appliquer du sable mouillé sur la brûlure pour retirer plus facilement les filaments sans les casser.

Le vinaigre est aussi préconisé, fréquemment disponible dans les postes de secours, c’est un moyen intéressant car il permet de décoller les filaments sans les faire éclater.

A ne pas faire en cas de piqûre de méduse

Ne pas rincer la blessure à l’eau douce, ni appliquer de solution alcoolique.

Ne pas gratter, ou toucher la plaie à main nue, cela pourrait engendrer la libération du venin.

Ne pas uriner sur la plaie contrairement à ce que pense la croyance populaire, tout comme l’eau douce, cela peut faire éclater les cellules urticantes restantes et libérer à nouveau le venin. Le risque de surinfection devient alors réel.

Faites appel aux urgences dans ces situations

Les piqures de méduses ne sont généralement pas dangereuses, cependant certaines piqûres peuvent déclencher des effets secondaires selon les individus, il est recommandé d’appeler les urgences dans les situations listées ci-dessous :

  • La piqure recouvre plus de 50% de votre bras, jambes ou visage,
  • Symptômes allergiques déclenchés suite à la piqûre d’une méduse : dyspnées, nausées, vertiges.

Soulager la douleur d’une piqûre de méduse

La chaleur est un moyen de choix car comme pour les piqûres de vives le venin est thermolabile. Il est recommandé d’appliquer au plus vite une source de chaleur au plus près de la lésion sans jamais toucher la peau. Les recommandations préconisent le sèche-cheveux, l’eau chaude, le briquet, la cigarette incandescente.

La brûlure et l’allergie sont deux principaux effets des piqûres de méduses, l’application de la Biafine ou d’une pommade à la cortisone permet d’atténuer la douleur.

Surveillez l’évolution de la plaie

Si les blessures sont plus étendues ou si la douleur est très importante, vous avez la possibilité de consulter sans rendez-vous, tous les jours dans une maison médicale MMF SANTE où le médecin complétera les soins de premier secours avec une désinfection locale et prescrira des antihistaminiques ainsi que des corticoïdes locaux sous forme de crème ou de comprimés si cela s’avère nécessaire.