gestes-premiers-secours-plage-mmf-sante
Sommaire

L’été arrive, le soleil brille, le sable est chaud… et les vacances sont pour bientôt. Ça ne trompe pas, farnientes et baignades ne devraient plus tarder, mais gare où vous mettez les pieds car vous allez probablement croiser quelques copains qui partagent le même terrain de jeu que vous.

Zoom sur 3 animaux qui peuvent vous laisser un souvenir de vacances pas vraiment sympa et découvrez quels gestes adopter si vous êtes blessé par l’un d’eux.

Piqûres d’oursins

L’oursin vit dans les rochers et sur des fonds sableux recouverts de posidonies. Le plus souvent le contact avec les oursins se situe au niveau de la voute plantaire et la blessure est douloureuse et cuisante.

Cette lésion reste bénigne dans notre région et la douleur disparait en quelques heures, l’application de vinaigre préconisée par les sauveteurs sur les plages aurait un effet bénéfique.

Ces épines sont très friables et peuvent se casser. Si tel est le cas, l’application d’un corps gras favorisera leur élimination secondaire. Ces petits fragments ressortiront par leur point d’entrée.

Si vous êtes en vacances dans la région située entre Antibes et Cannes vous avez la possibilité de vous rendre sans rendez-vous et tous les jours dans une des maisons médicales de MMF SANTE. Le médecin procèdera à l’extraction des épines avec une pince fine, après avoir désinfecté soigneusement la zone concernée.

L’utilisation d’un pansement viendra protéger la zone blessée et une prescription de paracétamol et d’une solution désinfectante sera remise à l’issue de la consultation.

Cette consultation sera aussi l’occasion de vérifier la vaccination antitétanique, un rappel pourra être préconisé si besoin.

Brûlures de méduses

background-premiers-secours-plage-mmf-sante

Les méduses nagent en surface au gré des courants et du vent. En été elles s’invitent sur nos plages et sont responsables de lésions provoquées par leurs tentacules.

Ces lésions sont très urticantes et ressemblent à des brûlures le plus souvent bénignes ; les complications de type anaphylactiques sont rares. La douleur provoquée par le contact avec les tentacules de la méduse est vive et s’accompagne d’une sensation de brûlure d’intensité variable selon la sensibilité des individus, rapidement suivie par des démangeaisons.

Sur place il convient de réagir avec les gestes recommandés par les sauveteurs, à savoir : bien rincer la zone douloureuse à l’eau de mer, surtout pas à l’eau douce puis extraire à l’aide d’un objet fin (lame de couteau ou pince à épiler) le reste des tentacules. Vous pouvez appliquer du sable mouillé sur la brûlure pour retirer plus facilement les filaments sans les casser.

Le vinaigre est aussi préconisé, fréquemment disponible dans les postes de secours, c’est un moyen intéressant car il permet de décoller les filaments sans les faire éclater.

Dans tous les cas il ne faut pas, au moment de la piqûre, rincer la blessure à l’eau douce ni appliquer de solution alcoolique.

Enfin le venin est thermolabile, c’est-à-dire qu’il est détruit par la chaleur. En approchant la blessure d’une source de chaleur la douleur diminue.

Si les blessures sont plus étendues ou si la douleur est très importante, vous avez la possibilité de consulter dans une maison médicale MMF SANTE où le médecin complétera les soins de premier secours avec une désinfection locale et prescrira des antihistaminiques ainsi que des corticoïdes locaux sous forme de crème ou de comprimés si cela s’avère nécessaire.

Piqûres de vives

La piqûre de vive est en général très douloureuse mais non mortelle. Ce poisson vit sur les fonds sablonneux et s’enterre dans le sable à faible profondeur le long de nos côtes, seule dépasse la nageoire dorsale et les baigneurs ou les pécheurs se blessent en lui marchant dessus ou en mettant la main pour décrocher ce poisson d’une ligne.

La douleur est immédiate et intense. Des signes généraux peuvent accompagner cette blessure, il s’agit de maux de tête, de bourdonnement, de sensation de vertiges, de palpitations, des vomissements ainsi que de la fièvre.

La prise en charge et le traitement doivent être le plus rapides possible pour éviter l’aggravation des signes.

La chaleur est un moyen de choix car comme pour les méduses le venin est thermolabile. Il est recommandé d’appliquer au plus vite une source de chaleur au plus près de la lésion sans jamais toucher la peau. Les recommandations préconisent le sèche-cheveux, l’eau chaude, la cigarette incandescente pendant 45 minutes.

Une fois la douleur maitrisée le patient peut se rendre dans une maison médicale MMF SANTE où le médecin procèdera à la désinfection de la plaie et vérifiera la vaccination antitétanique. Des antalgiques seront prescrits à l‘issue de la consultation. Il conviendra de surveiller cette lésion et en cas de surinfection une antibiothérapie sera prescrite. 

Besoin de communication par téléphone ?

Retour haut de page